LFMS 2015 : Un Nouveau Système Bancaire Avec Le Fintech

La 7ème édition du Luxembourg Finance Management Summit s’est déroulée le 17 novembre dernier à l’Hôtel Le Royal de Luxembourg et a réuni plus de 300 professionnels du monde de la finance. Le cabinet Hance Law était invité et représenté par son agent Marketing Farid Safi et son avocat associé Maître Evariste Ohinche.

Le sommet était consacré à la réinvention de la banque à l’ère numérique. Plusieurs intervenants de haut niveau ont abordé la question. Nicolas Mackel, PDG de Luxembourg for Finance, a prononcé un discours d’ouverture sur l’état du FinTech au Luxembourg et son possible développement futur. Des experts internationaux ont eu l’occasion de partager leur vision pour la numérisation de l’industrie de la finance.

« Nous devons tout réinventer »

Selon Thierry Geerts (PDG de Google Belgium-Luxembourg), nous vivons seulement au début de l’ère numérique, qui va transformer le monde aussi profondément que la révolution industrielle ne l’a fait deux siècles auparavant. Par exemple, 5 milliards de consommateurs seront dans quelques années en un seul clic à portée des entreprises grâce à la mondialisation du commerce électronique. Cela implique des changements de notre approche envers les clients. Afin de gagner en efficacité, les entreprises devront «commencer à connecter les gens plutôt que les ordinateurs entre eux» pour réinventer les pratiques financières. Pour Geerts, les qualités requises pour les banques afin de profiter de l’innovation sont la vitesse, l’agilité et l’ouverture.

« d’une focalisation sur les coûts à une focalisation sur la valeur délivrée au client »

Par la suite, Benoit Legrand (responsable du FinTech chez ING Group) a partagé ses connaissances sur le changement de modèle d’affaires de la banque. Il estime que les banques profitereront de l’essor du FinTech … ou bien moureront. De profonds changements ont affecté le monde financier depuis quelques années : révolution numérique, montée de l’autonomisation des consommateurs et crise financière de 2008. Par conséquent, une perturbation est à l’oeuvre : les investissements dans le secteur du Fintech ont atteint 50 millards de dollars entre 2010 et 2015. Legrand est convaincu que «les banques peuvent tirer profit de la révolution de FinTech si elles optent pour un nouveau modèle bancaire : d’une focalisation sur les coûts à une focalisation sur la valeur délivrée au client et passer d’un modèle vertical à un modèle horizontal». Cela signifie que le principal défi de la révolution numérique est moins numérique qu’humain et culturel.

Après ces discours, le public a eu l’occasion d’écouter un groupe de discussion avec Rachel Hamen de State Street, Patrik Pohl de Deutsche Bank et Alexandre Rochegude de KPMG Luxembourg.

Nominations de Hance Law

Hance Law a eu l’honneur d’être nominé dans deux catégories : « Best Finance & Legal Advisory Firm » et « Global Corporate Excellence ». C’était sa première participation au Luxembourg Finance Management Summit, anciennement appelé CFO World Gala.

By | 2017-05-08T17:14:55+00:00 November 29th, 2015|News|